top of page
Un%20homme%20sans%20uniforme%203_edited.
Des_bouteilles_%C3%83%C2%A0_la_mer_edite

Une autre liberté

Synopsis /

 

Gérard est un rebelle au cœur tendre. 33 ans de service dans la gendarmerie. 33 ans où on lui a reproché d’avoir une « grande gueule ». Mais quand il voyait des gamins pleurer lorsqu’ils partaient en prison, il ne pouvait s’empêcher d’être bouleversé et de crier haut et fort que ce n’était pas la meilleur des solutions, l’incarcération. En 2013, il abandonne définitivement le képi et veut montrer que la mer est salvatrice car un jour l’océan l’a calmé. Il crée le premier centre non fermé pour mineurs délinquants en Normandie. Il part accompagner cinq mineurs délinquants multirécidivistes pour un séjour de rupture sur l’ile de Tatihou. Comme à chaque fois, Gérard appréhende. C’est alors l’histoire d’un homme qui a choisi la rébellion bienveillante au lieu de la soumission conformiste. 

Fiche technique / 

France Télévisions. 2016

Réalisation : Corentin Pichon

Image : Martine Baldacchino

Son : Patrice Hennetier

Lumière : Robert Bolleat

Montage : Anne Rennesson 

Mixage : Thierry Compain

Étalonnage : Marcello Cirulzo

Des%20rimes%20et%20des%20vagues%20I_edit

Des bouteilles à la mer

Synopsis /

 

Depuis une dizaine d’années, avec délicatesse, Marie-France franchit les portes du service pédiatrique de l’hôpital de Brest. Deux ou trois fois par semaine, elle vient bénévolement proposer aux enfants hospitalisés un moment de jeu et d’écoute. Une parenthèse enchantée nécessaire face à la maladie enfantine. Mais au bord de la mer à Brest, face à l’immensité de l’eau, Marie-France a voulu faire voyager encore plus loin l’imaginaire de ces enfants : elle va leur proposer d’écrire sur une feuille un vœu d’espoir pour l’amélioration du monde et de leur propre monde. Ces petites missives seront glissées dans des bouteilles en verre. Les enfants  monteront ensuite à bord de l’Hermione, cette frégate de la liberté. Ils confieront alors leurs bouteilles aux marins. Plus tard, au milieu de l’océan atlantique, les marins du navire déposeront les bouteilles contenant les rêves des enfants remplis d’espoir.

Fiche technique / 

 France Télévisions. 2016

Réalisation : Corentin Pichon

Image : Grégory Schimenti 

Son : Eric Taryne 

Lumière : Sébastien Barbaroux

Montage : Gaëlle Villeneuve

Mixage : Thierry Compain

Etalonnage : Didier Gohel

Des%2520rimes%2520et%2520des%2520vagues%

Des rimes et des vagues

Synopsis /

 

Rachid a grandi dans un HLM dans le quartier de Kermoysan à Quimper. Il a vu chez ses camarades toutes sortes de rébellions contre les injustices de la vie. Lui a choisi les mots. Aujourd’hui, à 40 ans, il anime des ateliers pour enfants et adolescents en quête d’évasion. Il leur propose la poésie. Pendant 5 jours, de jeunes adolescents du quartier de Kerandon de Concarneau vont devoir mener à bien un texte poétique en slam, ayant pour thème : la mer. Ils vivent tous au bord de l’eau, dans un quartier sensible. Sur le papier, dans l’atelier, sur les lèvres, dans leur intimité, les langues se délient. Il y a l’urgence d’écrire, un élan pour déclamer. Il y aussi les doutes, les incertitudes, les secrets. Devant l’océan, à 15 ans, il y a tout un monde à (re)construire. 

 

Fiche technique / 

 France Télévisions. 2015

Réalisation : Corentin Pichon

Image : Patrick Soquet

Son : Patrice Hennetier

Lumière : Jean-Claude Barré

Montage : Anne-Françoise Scala

Mixage : Thierry Compain

Etalonnage : Didier Gohel

Des%20cendres%20sur%20l'eau%202_edited.j

Des cendres sur l'eau

Synopsis /

Yann a perdu un être cher il y a plusieurs années. Il n’a pu supporter l’esprit mercantile des pompes funèbres en de telles circonstances. Marin, il a décidé de proposer ses services pour accompagner les familles à réaliser la dispersion des cendres en mer d’un proche, qui a choisi de rejoindre l’océan. A chaque fois, le rituel se veut unique et délicat. Sur son bateau, au large de Belle Ile en mer, Yann rencontre toute sorte de gens. Il reçoit des lettres de Singapour, d’Irlande ou de Belgique, la poste lui livre des urnes funéraires des quatre coins de l’Europe. Il ne veut pas de business avec la mort, il continue à gagner sa vie en proposant ses services de bateau taxi. À chaque nouvelle dispersion, il se dit être là pour honorer cette relation si forte entre l’homme et la mer. 

Au regard d’une désacralisation des rites de la mort, il veut croire dans ce retour à la mer, à un hymne à la vie. Car dit-il, « contrairement à un cimetière, l’eau est plus que vivante, en éternel mouvement. »

Fiche technique / 

France Télévisions. 2015

Réalisation : Corentin Pichon

Image : Martine Baldaccino

Son : Patrice Hennetier

Lumière : Jean-Claude Barré

Montage : Katia Monceau

Mixage : Thierry Compain

Etalonnage : Didier Gohel

Une peur bleue

Synopsis /

La mer, elle peut faire peur. Très peur. Au point que pour certains, il est impossible de la regarder sereinement. Plonger en son sein relève même de l’impossible. L’imaginaire se met en marche. Et nous fait croire tout un tas de choses : et si les poissons me mangeaient ? Et si je coulais ? Et si ? Et si... 

Catherine, 45 ans, était un enfant totalement phobique de l’eau.  Elle est devenue une nageuse athlète et accompagne ceux qui voudraient transformer leur aversion de l’océan en attirance paisible pour cet élément. Elle vit au bord de mer et entretient désormais un lien viscéral avec l’eau salée. À partir de ses peurs anciennes, elle en a fait sa force. Chaque semaine, elle guide des femmes et des hommes qui veulent en finir avec leur phobie de l’océan.

 

Fiche technique / 

 France Télévisions. 2014

Réalisation  : Corentin Pichon 

Image : Martine Baldaccino

Son : Patrice Dodin

Lumière : Jean-Claude Barré

Montage : Gaëlle Villeneuve

Mixage : Thierry Compain

Etalonnage : Didier Gohel

 

 

 

 

 

La_cit%C3%83%C2%A9_baby_3_edited.jpg

La Cité Baby

Synopsis /

 

La « Cité Baby », se sont de petits cabanons faits de bric et de broc construits au début des congés payés en 1936. Un lieu chargé d’histoire, qui bat régulièrement des records d’enfantement ! Chaque été, les habitants posent leurs valises pour un bon mois, et chacun redevient enfant. On va chez Louis regarder le film du dimanche soir car c’est le seul à détenir une télé branchée sur une bonbonne de gaz. On se fait peur à la tombée de la nuit, on se déplace à la nage pour accéder à la berge lorsque qu’on est prisonnier dans sa cabane sur pilotis.

Plus que jamais, la solidarité est de mise là-bas. Chacun y a mis son empreinte, et la « Cité Baby » est devenue un monde à l’évidente simplicité, anti-conformiste, et joyeuse. Pourtant, en 2012, la cité Baby va probablement vivre l’un de ses derniers étés : les autorités européennes souhaitent que la plage soit fermée en 2016, à cause d’une pollution grandissante. 70 ans d’histoire et de symboles qui risquent de s’écrouler pour ceux qui à l’origine, ne pouvaient pas se payer de vacances.

Fiche technique /

 France Télévisions. 2013

Réalisation : Corentin Pichon

Image : Patrick Soquet

Son : Patrice Hennetier

Lumière : Mickaël Lavanant 

Montage : Anne Rennesson 

Mixage : Thierry Compain

Etalonnage : Didier Gohel

Une%20peur%20bleue%203_edited.jpg
Capture d’écran 2022-12-22 à 18.44.30.png

La dame aux coquillages

Synopsis /

 

Jadis c’était un quartier malfamé où l’on rasait les murs en regrettant de s’y être aventuré. Ce petit quartier des Sables d’Olonne est aujourd’hui le berceau d’un lieu fantasque. On ne rase plus les murs, on y vient pour se flatter la rétine. Les façades des petites ruelles de l’île Penotte sont ornées de mosaïques de coquillages réalisées par celle qu’on nomme “la dame aux coquillages”. Depuis 20 ans, Danielle colle un a un des coquillages venus du monde entier pour créer des figures issues de la mythologie et des contes fantastiques : on y voit la Méduse, des sirènes, des vampires... Un monde enchanté ? Pas tant que ça. Dans ces ruelles tarabiscotées et tournicotantes, tous ne voient pas d’un bon oeil l’univers fantasque de Danielle. La dame aux coquillages au caractère bien trempé attire et dérange. A tel point qu’une fois les rideaux tirés, le quartier peut dévoiler un tout autre visage…

Fiche technique /

 France Télévisions. 2017

Réalisation : Corentin Pichon

Image : Martine Baldachino

Son : Patrice Hennetier

Lumière : Jean-Claude Barré 

Montage : Anne Rennesson 

Mixage : Thierry Compain

Etalonnage : Didier Gohel

Des bouteilles à la mer.jpg

Voir la mer pour la première fois

Synopsis /

 

Voir la mer pour la première fois. 

Un bus quitte la banlieue parisienne et se dirige vers le bout du monde de la terre à l'ouest, vers l’océan.  À l’intérieur, il y a Régine, 31 ans, qui n’a encore jamais vu la mer, alors que son enfant de 10 ans a déjà fait ses premières brasses dans l’eau salée il y a deux ans. Elle demande à son enfant quel sentiment cela procure de voir l’immensité du bleu. L’attente est considérable. 

Il y a le choc, l’envoûtement, la crainte… La toute première perception, le premier touché, les premières pensées. 

Fiche technique /

 France Télévisions. 2017

Réalisation : Corentin Pichon

Image : Grégory Schimenti

Son : Eric Taryne

Lumière : Sébastien Barbaroux 

Montage : Anne Rennesson 

Mixage : Thierry Compain

Etalonnage : Didier Gohel

bottom of page